Une chute à vélo, un bouton gratté infecté, ou une brûlure provoquée par une maladresse en cuisine, voici quelques unes des nombreuses raisons pour lesquelles nous pouvons nous blesser. Et, dans ce cas, notre premier réflexe est d’aller à la pharmacie acheter des médicaments, mais il existe une autre méthode pour se soigner. Le miel est l’une des nombreuses substances naturelles utilisées depuis des centaines d’années dans diverses pays pour traiter les brûlures et diverses autres affections. Mais quel miel cicatrisant est le plus efficace ?

Le miel brut est-il un bon cicatrisant contre les brûlures ?

Les brûlures sont l’un des problèmes les plus difficiles à traiter, car ce type de plaie constitue la base idéale pour la prolifération de nombreuses bactéries. En tant que tel, les brûlures peuvent facilement s’infecter et l’infection peut se propager rapidement dans la circulation sanguine, provoquant parfois des septicémies.

De nombreuses études ont montré les pouvoirs étonnants de lutte contre les bactéries du miel lorsqu’il est utilisé dans des pansements ou compresses. Une étude a évalué les effets de l’utilisation de miel brut appliqué localement sur neuf organismes pathogènes différents trouvés dans les blessures par brûlures. Une fois cultivés, aucun des organismes n’a pu survivre à une concentration de 30% de miel.

Dans une autre étude quelque peu similaire, les médecins ont comparé les effets du miel brut non chauffé à de nombreux antibiotiques sur 28 souches différentes de bactéries pathogènes multi-résistantes aux brûlures. Seules trois des souches ont été éradiquées par l’un des 11 antibiotiques utilisés pour le test clinique, alors que chacune des 28 souches bactériennes ont été détruites par du miel concentré à 25%.

Il est clairement prouvé que le miel peut soigner et cicatriser les brûlures, mais pas que…

Le miel cicatrisant peut aussi traiter de nombreux types de plaies et d’affections

En fait, c’est l’un des aliments thérapeutiques les plus sous-utilisés pour cicatriser les brûlures, mais aussi pour traiter les ulcères et autres plaies. La recherche aurait montré qu’il est un antiseptique efficace dans le processus de cicatrisation :

  • des amputations
  • des escarres
  • des ulcères de jambe (ulcères de pied et de jambe diabétiques, ulcères variqueux, de lèpre, de drépanocytose)
  • des fistules
  • des plaies chirurgicales
  • des blessures par balle et traumatismes, y compris celles du crâne et de l’abdomen
  • des coupures, abrasions et plaies perforantes

Pourquoi le miel brut est-il un bon cicatrisant ?

Sa faible teneur en eau favorise la cicatrisation

Son action antimicrobienne puissante est due à plusieurs facteurs. Le miel est ce qu’on appelle une solution sucrée sursaturée. Quand il entre en contact avec des microbes, il « aspire » l’eau de leurs cellules et les tue par déshydratation, car le miel brut ne contient tout au plus que 20% d’eau.

Vous souvenez-vous des pansements au sucre, un vieux remède que les grand-mères utilisaient contre plaies ? Le principe est le même, cependant, contrairement au sucre, le miel brut possède d’autres caractéristiques curatives.

Son potentiel Hydrogène (pH) est acide

Sur l’échelle pH, 0 étant la valeur la plus acide, 7 étant neutre et 14 étant le plus alcalin, le pH du miel varie d’environ 3,2 à 4,5. La nature acide du miel aide à détruire de nombreux microbes, permettant ainsi aux blessures de cicatriser rapidement.

Le miel permet également, par réaction chimique, de produire du peroxyde d’hydrogène (H2O2) lorsqu’il entre en contact avec la peau, facilitant alors la destruction des agents pathogènes.

Le miel brut de manuka est le plus cicatrisant de tous les miels

En vertu de son pH très bas et de sa teneur en haut de 15%, le miel de manuka semble le plus approprié pour soigner ce type de blessure. De plus, sa consistance pâteuse lui permet facilement d’adhérer à la plaie.

Comment faire cicatriser une blessure avec du miel brut de manuka ?

Pour les plaies et les abcès profonds, désinfectez et stérilisez bien la plaie avec du dakin par exemple, prenez une cuillère de miel brut de manuka et remplissez la cavité, posez plusieurs compresses dessus avec une bonne dose de ruban adhésif; avec ce cataplasme, le miel brut asséchera bien la plaie naturellement.

Il peut être nécessaire de changer le pansement une à plusieurs fois par jour, surtout si la plaie produit une grande quantité d’exsudat (le liquide qui peut sortir des plaies). Une fois que cette sécrétion n’est plus produite, le pansement au miel cicatrisant peut seulement avoir besoin d’être changé une fois tous les cinq jours à une semaine.

Pour les blessures plus superficielles, le protocole est assez simple : il suffit de badigeonner un peu de miel, et d’y appliquer un petit pansement.

Conclusion

Le miel est un produit plutôt bon marché par rapport à tous les bienfaits qu’il peut apporter, il est facilement disponible, et l’un des meilleurs cicatrisant antibactérien contre les brûlures et les plaies que je connaisse. Conservez en toujours un pot dans votre garde-manger, les fameuses compresses de gaze vous coûteront probablement plus cher que le miel.

Cependant, si votre blessure s’avère grave, je vous conseille tout de même de consulter votre médecin traitant.